Navigation
Search
TSX:OSK $4.38

Cote

Le projet Côté est situé à 15 kilomètres au sud de Kirkland Lake et couvre une superficie de 4 000 hectares de terrains à fort potentiel. L'objectif consiste à rechercher des intrusions alcalines alignées le long de la faille Catharine à la recherche de minéralisation aurifère filonienne à haute teneur d'âge archéen le long des structures Pacaud et Catharine.

Entre 15 et 30 kilomètres au sud et au sud-est de Kirkland Lake en Ontario, dans les cantons de Catharine, Marter et Pacaud, plusieurs veines de quartz et de sulfures aurifères ont été découvertes le long de la ceinture aurifère Boston-Skead, qui forme un arc le long de la bordure recourbée à l'est du batholite granitique de Round Lake. Ce secteur de minéralisation aurifère a été exploré de façon intermittente des années 1910 jusqu'à aujourd'hui. Des indices aurifères ont été explorés par échantillonnage en surface ainsi que dans des puits et des galeries souterraines. Plusieurs petites mines ont connu une production modeste. L'une de ces mines située le long de la faille Catharine, la mine Gold Hill, a exploité un système filonien de 275 mètres de long et a développé des galeries souterraines jusqu'à 366 mètres de profondeur. Une usine de 100 tonnes par jour y a été en fonction de façon intermittente en 1927 et 1928, mais aucune documentation ni statistique de production n'a été retrouvée.

Le contexte géologique dans ce secteur est principalement dominé par des volcanites mafiques et ultramafiques d'âge archéen dans lesquelles le batholite de Round Lake de composition tonalitique à granodioritique s'est mis en place. La ceinture aurifère Boston-Skead, qui longe la limite est du batholite de Round Lake, dont la forme est en fait ovale, est représentée par une bande en forme d'arc de 4,0 à 8,0 kilomètres de large constituée de la séquence volcanique du Groupe de Wabewawa composée de tufs lités, de volcanoclastites intermédiaires à felsiques et de basaltes tholéitiques. Les roches basaltiques sont plus ou moins recoupées de nombreux dykes et filons-couches de composition granitique, porphyrique, pegmatitique, felsique, dioritique, dacitique, mafique et gabbroïque. Des formations de fer litées sont localement observées au contact entre l'unité de tufs lités et le batholite de Round Lake. Les volcanites plus jeunes du Groupe de Catharine se composent de coulées et de brèches volcaniques de composition intermédiaire à felsique et de basaltes tholéitiques (2,0 à 4,0 kilomètres d'épaisseur) à l'est du batholite; elles surmontent les roches volcaniques plus anciennes du Groupe de Wabewawa. Les volcanites du Groupe de Wabewawa ont été perturbées par deux grands systèmes de failles qui se recoupent à angle oblique. Le système de failles principal se trouve au sein de la séquence volcanique et est plus ou moins concordant avec elle; il est aussi proximal au contact intrusif légèrement recourbé du batholite de Round Lake sous-jacent. Cette grande famille de failles (les failles Catharine et Pacaud) sont recoupées par une série de failles et de zones de cisaillement en échelon orientées au nord-est. Ces structures partent de la limite est de l'intrusif et s'étendent en direction nord-est, formant un patron radial plus ou moins bien développé.

L'exploration aurifère dans la ceinture aurifère Boston-Skead était historiquement concentrée le long des flancs est et nord-est de la ceinture. Le principal type de minéralisation aurifère dans la ceinture est représenté par des veines et veinules de quartz-sulfures à fort pendage, qui sont affectées par une altération en carbonates de fer et fuchsite verte. Les volcanites mafiques carbonatisées sont les roches hôtes les plus communes, bien que certaines unités ultramafiques soient aussi minéralisées. Les veines sont généralement plutôt étroites (de 1,0 à 3,0 centimètres mais allant jusqu'à 40,0 centimètres d'épaisseur) avec quelques veines plus imposantes (3 mètres par 275 mètres de long) qui ont été suivies sous terre jusqu'à des profondeurs de 300 mètres. Plus typiquement, les zones de minéralisation et d'altération combinées sont de 1,0 à 4,0 mètres d'épaisseur et se présentent souvent en groupements subparallèles distancés de 1,0 à 20,0 mètres l'un de l'autre. La pyrite est le principal sulfure associé à la minéralisation aurifère, avec un peu de chalcopyrite. Des grains d'or visible sont souvent observés.

Oban a réalisé des travaux d'exploration en surface durant la saison de terrain 2015 afin d'identifier des cibles pour vérification par forage d'ici la fin de l'année.