Osisko Obtient 71,4 g/t Au Sur 5,4 Mètres Au Lac Windfall

Nouvelles intersections à haute teneur dans la zone Lynx récemment découverte

(Montréal, le 28 mars 2017). Minière Osisko inc. (TSX : OSK, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer de nouveaux résultats issus du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall, entièrement détenu par la Société et situé dans le canton d’Urban au Québec. Le programme de forage actuel de 400 000 mètres combine du forage de définition au-dessus de l’intrusif Red Dog (« Red Dog »), du forage d’expansion au-dessus et en dessous de Red Dog, du forage d’expansion au nord-est du gîte principal, et du forage d’exploration dans le secteur immédiat du gîte et sur l’ensemble du projet Urban-Barry. Les nouveaux résultats d’analyse de quatre sondages ciblant la zone Lynx récemment découverte sont présentés dans ce communiqué, et les résultats d’analyse significatifs sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Les nouveaux résultats comprennent des teneurs de 71,4 g/t Au sur 5,4 mètres (non coupé) dans le sondage OSK-W-17-792; 57,0 g/t Au sur 3,6 mètres (non coupé) et 21,1 g/t Au sur 3,7 mètres dans le sondage OSK-W-17-788; et 21,6 g/t Au sur 7,9 mètres (non coupé) dans le sondage OSK-W-17-779. Des cartes montrant l’emplacement des sondages et les résultats d’analyse complets sont disponibles à l’adresse : www.miniereosisko.com.

Sondage De
(m)
À
(m)
Intervalle
(m)
Au (g/t)
non
coupé
Au (g/t)
coupé à

100 g/t
Zone Couloir
OSK-W-17-779 268,0 275,9 7,9 21,6 16,9  VC Lynx
incluant 274,3 275,0 0,7 154 100 
  282,0 284,5 2,5 18,1   VC Lynx
  298,0 300,7 2,7 15,6   VC Lynx
incluant 298,9 300,0 1,1 33,2  
OSK-W-17-788 236,4 240,0 3,6 57,0 36,6 BSP Lynx
incluant 236,4 236,9 0,5 153 100
et 239,0 239,5 0,5 194 100
  245,0 248,7 3,7 21,1   BSP Lynx
incluant 247,8 248,7 0,9 54,8  
OSK-W-17-790 261,6 265,2 3,6 11,3   BSP Lynx
incluant 261,6 262,3 0,7 28,7  
et 264,7 265,2 0,5 39,9  
OSK-W-17-790 269,5 272,5 3,0 4,32   BSP Lynx
incluant 269,5 270,6 1,1 10,1  
OSK-W-17-792 313,3 318,7 5,4 71,4 42,5   BSP Lynx
incluant 315,6 316,7 1,1 242,0  100

Remarques :

  1. L’épaisseur réelle n’a pas encore été déterminée. Voir la section « Contrôle de la qualité » ci-dessous.
  2. Définitions : BSP = bandes silicifiées et pyritisées.  VC = veines à texture crustiforme
Sondage Azimut
(°)
Pendage
(°)
Longueur
(m)
UTM E UTM N Section
OSK-W-17-779 331 -65 796.5 453301 5434978 3450
OSK-W-17-788 331 -65 376.5 453329 5434932 3450
OSK-W-17-790 332 -64 451.5 453456 5434998 3600
OSK-W-17-792 335 -63 439.5 453446 5434960 3575

La zone Lynx est un couloir de minéralisation aurifère récemment découvert, situé à l’est des zones minéralisées qui forment le gîte principal du Lac Windfall. Jusqu’à présent, la zone a été recoupée à faible profondeur (60 mètres) et jusqu’à 330 mètres sous la surface, sur une étendue latérale de plus de 300 mètres; elle demeure ouverte latéralement et en profondeur. La zone Lynx a été découverte dans le cadre du programme de forage d’expansion qui avait pour but de vérifier un creux magnétique le long d’un couloir orienté est-nord-est contenant des dykes porphyriques altérés similaires à ceux déjà observés dans le secteur du gîte principal. La minéralisation se compose d’une série de veines à texture crustiforme et de bandes d’altération fortement silicifiées et pyritisées, encaissées dans des rhyolites et des dykes porphyriques fortement silicifiés et séricitisés. Les veines et les bandes silicifiées sont recoupées à des angles différents, incluant des angles très faibles par rapport à l’axe de forage, suggérant qu’il s’agit d’un réseau filonien. D’autres travaux de forage seront effectués – sud-est afin d’étudier plus en détail l’abondance et l’épaisseur réelle des veines et des bandes silicifiées. L’épaisseur réelle des intersections annoncées aujourd’hui n’a pas encore été déterminée.

OSK-W-17-779 ciblait le couloir Lynx et a obtenu une teneur de 16,9 g/t Au sur 7,9 mètres (21,7 g/t Au sur 7,9 mètres non coupé) suivi d’intervalles titrant 18,1 g/t sur 2,5 mètres et 15,6 g/t Au sur 2,7 mètres dans des veines à texture crustiforme contenant de 1 à 5 % de pyrite avec de l’or visible localement. Les veines sont encaissées dans une rhyolite silicifiée et séricitisée. Les veines étaient généralement orientées entre 20 et 40 degrés de l’axe de forage et l’épaisseur réelle du système filonien n’a pas encore été déterminée.

OSK-W-17-788 a obtenu des teneurs de 36,6 g/t Au sur 3,6 mètres (57,0 g/t Au sur 3,6 mètres non coupé) et de 21,1 g/t Au sur 3,7 mètres dans une série de bandes d’altération subparallèles, fortement silicifiées et pyritisées avec de l’or visible localement, encaissées dans une rhyolite séricitisée et silicifiée contenant de 1 à 5 % de pyrite en filonnets et disséminée.

OSK-W-17-790 a obtenu une teneur de 11,3 g/t Au sur 3,6 mètres dans une série de bandes d’altération fortement silicifiées et pyritisées encaissées dans un dyke porphyrique séricitisé et silicifié contenant de 3 à 5 % de pyrite en filonnets et disséminée.

OSK-W-17-792 a recoupé un intervalle qui présente une teneur moyenne de 42,5 g/t Au sur 5,4 mètres (71,4 g/t Au sur 5,4 mètres non coupé) dans une série de bandes d’altération silicifiées et pyritisées contenant de 5 à 20 % de pyrite et de l’or visible localement, encaissées dans une rhyolite séricitisée et silicifiée. Cet intervalle est situé 40 mètres au-dessus et 20 mètres à l’est de l’intersection titrant 11,3 g/t Au sur 3,6 mètres dans le sondage OSK-W-17-790 décrite ci-dessus.

Personne qualifiée
Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Jean-Philippe Desrochers, Ph.D., géo., chef de projet principal sur le projet aurifère du Lac Windfall et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »).

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation
L’épaisseur réelle de la zone Lynx n’a pas encore été déterminée. Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés, sauf indication contraire, et les intervalles calculés sont présentés sur une longueur d’au moins 2 mètres selon un seuil de coupure de 3 g/t Au. Tous les résultats d’analyse de carottes de forage de calibre NQ ont été obtenus soit par pyroanalyse avec tamisage métallique de la roche totale sur des fractions de 1 kilogramme ou par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 grammes aux laboratoires ALS de Val-d’Or (Québec) ou de Sudbury (Ontario). La méthode d’analyse par tamisage métallique sur une fraction de 1 kilogramme est privilégiée par le géologue lorsque l’échantillon contient de l’or grossier ou présente un pourcentage plus élevé de pyrite que les sections avoisinantes. Tous les échantillons ont aussi été analysés pour plusieurs éléments incluant l’argent, par la méthode Aqua Regia-ICP-AES aux laboratoires ALS. La conception du programme de forage, le programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie. Des échantillons de référence et des blancs sont insérés à tous les 20 échantillons dans le cadre du programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité par la Société et par le laboratoire. Environ 5 % des pulpes d’échantillons sont expédiés à d’autres laboratoires pour des analyses de vérification.

À propos du gîte aurifère du Lac Windfall
Le gîte aurifère du Lac Windfall est situé entre Val-d’Or et Chibougamau, dans la région de l’Abitibi au Québec (Canada). Les ressources minérales sont présentement estimées à 2 762 000 tonnes à 8,42 g/t Au (748 000 onces) dans la catégorie indiquée et à 3 512 000 tonnes à 7,62 g/t Au (860 000 onces) dans la catégorie présumée (tiré d’un rapport technique daté du 10 juin 2015, intitulé « Preliminary Economic Assessment of the Windfall Lake Gold Property, Quebec, Canada » avec une date d’effet au 28 avril 2015, préparé conformément au Règlement 43-101). Le gîte aurifère du Lac Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada. La majeure partie de la minéralisation se trouve dans la zone Principale, orientée sud-ouest/nord-est et formée d’un empilement de lentilles minéralisées, qui mesure environ 600 mètres de large par au moins 1 400 mètres de long. Le gîte est bien défini de la surface jusqu’à une profondeur de 500 mètres et demeure ouvert latéralement et en profondeur. De la minéralisation a été identifiée à seulement 30 mètres sous la surface dans certains secteurs et jusqu’à 870 mètres de profondeur dans d’autres secteurs; il existe donc un grand potentiel d’étendre la zone de minéralisation connue vers la surface et en profondeur dans l’axe de plongée.

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans le secteur avoisinant d’Urban-Barry (82 400 hectares), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord de l’Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs
Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur le fait que le gîte du Lac Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada; le programme de forage actuel de 400 000 mètres à Red Dog; l’importance des nouveaux résultats du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall; les nouveaux résultats d’analyse issus des quatre sondages ciblant la zone Lynx récemment découverte; l’importance des résultats d’analyse présentés dans le présent communiqué de presse; le type de forage inclus dans le programme de forage (du forage de définition au-dessus de Red Dog, du forage d’expansion au-dessus et en dessous de Red Dog, du forage d’expansion au nord-est du gîte principal, et du forage d’exploration dans le secteur immédiat du gîte et sur l’ensemble du projet Urban-Barry); la minéralisation potentielle, incluant la zone Lynx récemment découverte; le potentiel de prolonger la minéralisation vers le haut et vers le bas dans l’axe de plongée ainsi qu’en profondeur au gîte aurifère du Lac Windfall; la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d’une façon économique; la capacité de réaliser toute activité d’exploration proposée et les résultats de ces activités, incluant les travaux de forage supplémentaires qui seraient effectués au sud-est de la zone Lynx afin d’étudier plus en détail l’abondance et l’épaisseur réelle des veines et des bandes silificiées; la continuité ou l’extension de toute minéralisation; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation dans le projet aurifère du Lac Windfall; la capacité d’obtenir les autorisations requises et de clôturer les transactions selon les modalités annoncées; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Les titres offerts dans le cadre des financements de la Société annoncés le 6 février 2017 n’ont pas été enregistrés conformément à la Securities Act of 1933 des États-Unis, avec ses modifications successives, et ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis en l’absence d’enregistrement ou des dispenses applicables d’enregistrement. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat des titres dans un état où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale, et aucune vente ne s’y déroulera.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, président et chef de la direction
Téléphone : (416) 363-8653

Osisko Nomme Amy Satov Au Conseil D’Administration

(Montréal, le 28 mars 2017). Minière Osisko inc. (OSK : TSX, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer la nomination d’Amy Satov au conseil d’administration de la Société.

Mme Satov, B.A., LL.B., M.B.A., est chef de la direction et cofondatrice des Distributeurs Litron Ltée, un distributeur canadien de produits d’éclairage. Fondée à Montréal, l’entreprise a connu une phase d’expansion à travers le Canada en 2014 en ajoutant d’abord des points de vente à Halifax, Ottawa, Toronto, Saskatoon, Calgary et Edmonton, puis à Québec et Vancouver.  Litron a connu une croissance exponentielle depuis sa création.

Pendant les douze années qui ont précédé l’aventure de Litron, Mme Satov a été vice-présidente à la direction des affaires juridiques, de la conformité et de la distribution ainsi que secrétaire générale de Dundee Wealth, une société de gestion de patrimoine comptant près de 80 milliards de dollars d’actifs sous gestion, laquelle a été acquise par la Banque Scotia en 2011. À titre de vice-présidente à la direction, elle était responsable de toutes les questions juridiques et de conformité, a été activement impliquée dans l’expansion de Dundee Wealth en Europe et aux États-Unis, et a siégé sur plusieurs conseils de filiales. Mme Satov a ainsi été impliquée dans toutes les activités de F&A ainsi que toutes les questions portant sur les valeurs mobilières, la règlementation et tout autre enjeu commercial. En 2010, Mme Satov a été citée dans le « Who’s Who » de Strathmore pour son excellence et ses réalisations professionnelles. Mme Satov est aussi membre du groupe consultatif du chancelier de l’Université McGill.

John Burzynski, président et chef de la direction d’Osisko, a émis ces commentaires : « Nous sommes enchantés d’accueillir Amy au conseil d’administration de Minière Osisko. Son expérience en affaires s’intègre à merveille avec la culture entrepreneuriale que nous avons construite chez Osisko, et nous serons heureux de bénéficier de son expérience en matière de valeurs mobilières, de gouvernance et d’enjeux commerciaux. Amy apporte avec elle des compétences très diversifiées qui seront un atout précieux pour la Société. »

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Lebel-sur-Quévillon, en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés en Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements. Redevances Aurifères Osisko Ltée (OR : TSX / NYSE) est un actionnaire important de la Société qui détient une participation d’environ 14 %.

COORDONNÉES :
John Burzynski
Président et chef de la direction
(416) 363-8653

Mise À Jour Corporative D’Osisko

(Montréal, le 28 mars 2017). Minière Osisko inc. (OSK : TSX, « Osisko » ou la « Société ») annonce aujourd’hui que M. Ned Goodman a décidé de démissionner du conseil d’administration de la Société.

Le conseil, conscient de la position influente de M. Goodman au sein de l’industrie minière canadienne et à titre de président du conseil fondateur de la Société, a demandé à M. Goodman de demeurer à titre de président du conseil émérite de la Société, ce qu’il a accepté de bonne grâce. Dans ce nouveau rôle de président du conseil émérite, M. Goodman continuera d’être disponible pour consultation auprès des administrateurs et de la direction en ce qui a trait aux enjeux stratégiques et représentera la Société, fournira des services-conseils et participera aux activités de relations publiques à l’externe, à la demande du président du conseil.

John Burzynski, président et chef de la direction de Minière Osisko, a émis ces commentaires : « Nous sommes tous conscients du rôle clé qu’a joué Ned, à travers Dundee Corporation, dans le financement d’Eagle Hill Exploration Corporation et des travaux de découverte au Lac Windfall. Son enthousiasme et sa volonté d’agir de façon décisive avec nous pour former Minière Osisko, dans un creux de cycle à l’été 2015, sont des facteurs déterminants de notre succès actuel. Bien que nous soyons tristes de le voir quitter le conseil, nous sommes ravis qu’il ait accepté de poursuivre la route avec nous à titre de président du conseil émérite. Windfall est devenu notre projet phare et nous sommes enthousiastes à l’idée de voir Windfall rejoindre la longue liste des mines canadiennes que Ned a aidé à découvrir et à financer. C’est rassurant de savoir que nous pourrons continuer de bénéficier des conseils et de la présence de Ned. »

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Lebel-sur-Quévillon, en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés en Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements. Redevances Aurifères Osisko Ltée (OR : TSX / NYSE) est un actionnaire important de la Société qui détient une participation d’environ 14 %.

COORDONNÉES :
John Burzynski
Président et chef de la direction
(416) 363-8653

Osisko Obtient Le Transfert Du Certificat D’autorisation Au Lac Windfall

(Montréal, le 27 mars 2017) – Minière Osisko inc. (TSX : OSK, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer que la Société a reçu la confirmation du Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (« MDDELCC ») du Québec quant au transfert du certificat d’autorisation (CA) existant d’un exploitant antérieur à Osisko, aux fins d’une campagne d’échantillonnage en vrac.

L’excavation d’une rampe d’exploration souterraine a été entreprise à partir de la surface en 2007 par un exploitant antérieur sur le gîte du Lac Windfall, atteignant éventuellement une profondeur verticale d’environ 110 mètres et une longueur d’environ 1,2 kilomètre; plus de 230 mètres de galeries d’exploration ont aussi été creusés. L’excavation de la rampe d’exploration a pris fin avant que la rampe ne soit terminée et celle-ci s’est éventuellement remplie d’eau.

Suivant l’approbation par le MDDELCC du système de traitement des eaux, le dénoyage de la rampe débutera au deuxième trimestre de 2017.

À propos du gîte aurifère du Lac Windfall
Le gîte aurifère du Lac Windfall est situé entre Val-d’Or et Chibougamau, dans la région de l’Abitibi au Québec (Canada). Les ressources minérales sont présentement estimées à 2 762 000 tonnes à 8,42 g/t Au (748 000 onces) dans la catégorie indiquée et à 3 512 000 tonnes à 7,62 g/t Au (860 000 onces) dans la catégorie présumée (tiré d’un rapport technique daté du 10 juin 2015, intitulé « Preliminary Economic Assessment of the Windfall Lake Gold Property, Quebec, Canada » avec une date d’effet au 28 avril 2015, préparé conformément au Règlement 43-101). Le gîte aurifère du Lac Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada. La majeure partie de la minéralisation se trouve dans la zone Principale, orientée sud-ouest/nord-est et formée d’un empilement de lentilles minéralisées, qui mesure environ 600 mètres de large par au moins 1 400 mètres de long. Le gîte est bien défini de la surface jusqu’à une profondeur de 500 mètres et demeure ouvert latéralement et en profondeur. De la minéralisation a été identifiée à seulement 30 mètres sous la surface dans certains secteurs et jusqu’à 870 mètres de profondeur dans d’autres secteurs; il existe donc un grand potentiel d’étendre la zone de minéralisation connue vers la surface et en profondeur dans l’axe de plongée.

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Lebel-sur-Quévillon, en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés en Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements. Redevances Aurifères Osisko Ltée (OR : TSX / NYSE) est un actionnaire important de la Société qui détient une participation d’environ 14 %.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs
Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur le transfert du certificat d’autorisation (CA) existant d’un exploitant antérieur à Osisko aux fins d’une campagne d’échantillonnage en vrac; l’état de la rampe d’exploration souterraine; les délais et la capacité d’Osisko, le cas échéant, de procéder au dénoyage de la rampe d’exploration souterraine; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés aux mesures prises par les autorités gouvernementales, dont le MDDELCC; l’état de la rampe d’exploration souterraine; les délais et la capacité d’Osisko, le cas échéant, de procéder au dénoyage de la rampe d’exploration souterraine; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, président et chef de la direction
Téléphone : (416) 363-8653

Osisko Clôture Une Entente D’exploration Avec Barrick Sur Kan

(Montréal, le 27 mars 2017) – Minière Osisko inc. (TSX : OSK, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer, en lien avec son communiqué publié le 10 janvier 2017, la signature et l’entrée en vigueur d’une convention d’option avec Barrick Gold Corporation (TSX : ABX, NYSE : ABX, « Barrick ») portant sur une entente d’exploration (l’« entente d’exploration ») visant la propriété Kan située dans le Nord du Québec (la « propriété Kan »). De plus amples détails sont fournis dans la section ci-dessous intitulée « À propos de la propriété Kan ».

Dans le cadre de l’entente d’exploration, Barrick devra engager une somme de 15 millions de dollars en travaux d’exploration le ou avant le 31 décembre 2020 afin d’acquérir un intérêt de 70 % dans la propriété Kan. L’entente est assujettie à des dépenses minimales annuelles en travaux d’exploration, incluant un montant garanti de 6 millions de dollars à dépenser le ou avant le 31 décembre 2018. Suivant la réalisation des termes de l’entente d’exploration, la propriété Kan sera transférée à une nouvelle coentreprise qui sera détenue à 30 % par Osisko et à 70 % par Barrick. Osisko et Barrick concluront par la suite une entente de coparticipation à l’égard de la propriété Kan. De plus, Barrick pourra acquérir un intérêt additionnel de 5 % dans la coentreprise (pour un intérêt total de 75 %) en engageant une somme supplémentaire de 5 millions de dollars pour des dépenses spécifiques de projet (évaluation économique préliminaire ou étude de préfaisabilité).

Personne qualifiée

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Mathieu Savard, géo., vice-président, Exploration Québec et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »).

À propos de la propriété Kan

La propriété Kan est située dans le territoire du Nunavik dans le Nord du Québec. La propriété constitue un grand projet d’exploration pour l’or et les métaux usuels couvrant une superficie de plus de 30 000 hectares dans la Fosse du Labrador, à environ 85 kilomètres au sud-ouest de Kuujjuaq. Une formation de fer silico-carbonatée d’étendue régionale représente une unité aurifère importante sur la propriété, partageant des similitudes avec le gisement de classe mondiale de Homestake. Des travaux antérieurs réalisés dans les années 1990 ont mené à la découverte de plusieurs indices aurifères dans la formation de fer, certains forages recoupant jusqu’à 5,1 g/t Au sur 6 mètres (indice Ferricrete) et 9,46 g/t Au sur 2 mètres (indice Kan). Des travaux exécutés par Rio Silver Inc. en 2011-2012 ont produit des échantillons en rainures ayant titré jusqu’à 3,12 g/t Au sur 13,9 mètres ainsi que des forages ayant recoupé 1,2 g/t Au sur 10,4 mètres (indice Pump Pad Ridge). Des travaux d’exploration exécutés par Mines Virginia en 2014-2016 (subséquemment Exploration Osisko Baie James) ont mené à la découverte de nouvelles minéralisations aurifères associées à la formation de fer silico-carbonatée sur la propriété Kan. Les meilleurs résultats de ces efforts comprennent des échantillons en rainures qui ont titré 8,1 g/t Au sur 7 mètres (indice Pump Pad Ridge); 10,7 g/t Au sur 5 mètres (indice Winchester) et 8,6 g/t Au sur 3,2 mètres (indice KTR). Des intersections titrant 2,13 g/t Au sur 8 mètres et 4,62 g/t sur 8 mètres ont été obtenues en forage (indices Winchester et Pump Pad Ridge).

À propos de Minière Osisko inc.

Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans les secteurs avoisinants d’Urban-Barry et de Lebel-sur-Quévillon, en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés en Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements. Redevances Aurifères Osisko Ltée (OR : TSX / NYSE) est un actionnaire important de la Société qui détient une participation d’environ 14 %.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs

Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les hypothèses et les projections en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur les dépenses que devra engager Barrick en travaux d’exploration le ou avant le 31 décembre 2018 (6 millions de dollars) et le ou avant le 31 décembre 2020 (15 millions de dollars), le cas échéant; le transfert de la propriété Kan à une nouvelle coentreprise, le cas échéant; la participation respective d’Osisko et de Barrick dans la coentreprise; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs.

Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la force exécutoire de l’entente d’exploration, incluant le fait que Barrick devra engager un montant garanti de 6 millions de dollars en travaux d’exploration sur la propriété Kan le ou avant le 31 décembre 2018; les risques liés aux délais et à la capacité d’Osisko et de Barrick de compléter la documentation finale en lien avec la coentreprise, le cas échéant; les risques liés aux lois sur la fiscalité; les risques liés aux participations dans des propriétés; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, président et chef de la direction
Téléphone : (416) 363-8653

Osisko Obtient 15,6 g/t Au Sur 5,8 Mètres Au Lac Windfall

Nouvelle zone minéralisée découverte dans le couloir Caribou et
prolongement du couloir Caribou confirmé à  500 mètres

(Montréal, le 22 mars 2017). Minière Osisko inc. (TSX : OSK, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer de nouveaux résultats issus du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall, entièrement détenu par la Société et situé dans le canton d’Urban au Québec. Le programme de forage actuel de 400 000 mètres combine du forage de définition au-dessus de l’intrusif Red Dog (« Red Dog »), du forage d’expansion au-dessus et en dessous de Red Dog, du forage d’expansion au nord-est du gîte principal, et du forage d’exploration dans le secteur immédiat du gîte et sur l’ensemble du projet Urban-Barry. Les nouveaux résultats d’analyse de huit sondages forés dans le cadre des travaux de forage d’expansion et intercalaire ciblant le couloir Caribou sont présentés dans ce communiqué, et les résultats d’analyse significatifs sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Les nouveaux résultats significatifs comprennent des teneurs de 15,6 g/t Au sur 5,8 mètres dans le sondage OSK-W-16-766-W1, dans une nouvelle zone minéralisée à l’intérieur du couloir Caribou principal; 15,0 g/t Au sur 3,5 mètres dans le sondage OSK-W-17-778; et 7,21 g/t Au sur 6,5 mètres dans le sondage OSK-W-17-787 dans le prolongement nouvellement confirmé de Caribou. Des cartes montrant l’emplacement des sondages et les résultats d’analyse complets sont disponibles à l’adresse : www.miniereosisko.com.

Sondage De
(m)
À
(m)
Intervalle
(m)
Au (g/t)
non
coupé
Zone Couloir
OSK-W-17-776 797,0 803,0 6,0 6,42 Caribou Caribou
incluant 797,7 800,3 2,6 10,1
OSK-W-17-766-W1 674,8 680,6 5,8 15,6 Nouvelle zone
CS1 FW
Caribou
incluant 676,5 679,5 3,0 27,6
OSK-W-17-777 617,0 621,0 4,0 9,01 CS3 Caribou
incluant 618,0 619,0 1,0 18,5
OSK-W-17-778 545,0 547,7 2,7 13,5 Veines à texture crustiforme Caribou
incluant 546,6 547,0 0,4 90,2
  642,7 646,2 3,5 15,0 CS1 Caribou
incluant 643,5 644,5 1,0 48,7
OSK-W-17-781 518,5 520,5 2,0 15,3 Veines à texture crustiforme Caribou
incluant 519,5 520,5 1,0 30,4
OSK-W-17-786 664,0 668,9 4,9 6,64 CS3 Caribou
OSK-W-17-787 507,9 514,4 6,5 7,21 Extension de Caribou Caribou
incluant 512,6 513,6 1,0 24,1
OSK-W-17-789 526,1 533,5 7,4 5,12 CS1 Caribou
incluant 527,9 530,0 2,1 16,4

Remarques :

  1. L’épaisseur réelle est estimée à 65-80 % des longueurs présentées dans l’axe de forage. Voir la section « Contrôle de la qualité » ci-dessous.
  2. Définitions :  HW = éponte supérieure;  FW = éponte inférieure
Sondage Azimut
(°)
Pendage
(°)
Longueur
(m)
UTM E UTM N Section
OSK-W-17-776 330 -57 858,5 452851 5434434 2800
OSK-W-17-766-W1 328 -55 742,5 452690 5434340 2600
OSK-W-17-777 339 -58 714,3 452678 5434499 2675
OSK-W-17-778 331 -58 700,1 452689 5434338 2600
OSK-W-17-781 332 -61 1520,0 452844 5434221 2700
OSK-W-17-786 337 -55 718,5 452673 5434412 2625
OSK-W-17-787 333 -63 1207,3 453324 5435040 3500
OSK-W-17-789 331 -58 1279,5 452546 5434390 2500

Couloir Caribou

OSK-W-17-776 ciblait l’extension en profondeur dans l’axe de plongée de la zone Caribou et a obtenu une teneur de 6,42 g/t Au sur 6,0 mètres. Cet intervalle est situé 115 mètres plus bas, dans l’axe de plongée, que l’intersection obtenue dans le sondage OSK-W-16-753 (7,92 g/t Au sur 7,5 mètres; résultats déjà publiés). Cette zone contient de 1 à 5 % de pyrite en filonnets et disséminée au contact entre un porphyre et des volcanites mafiques.

OSK-W-17-766-W1 a rencontré une nouvelle zone dans le couloir Caribou, titrant 15,6 g/t Au sur 5,8 mètres. Cette nouvelle zone est située à 40 mètres dans l’éponte inférieure de la zone CS1 et se compose de 2 à 15 % de pyrite en filonnets avec plusieurs grains d’or visible. La zone est recoupée en profondeur par l’intrusif Red Dog.

OSK-W-17-777 a permis de prolonger la zone CS3 de 16 mètres vers le bas, dans l’axe du pendage, avec une teneur de 9,01 g/t Au sur 4,0 mètres. La zone contient 15 % de pyrite en filonnets, encaissée dans un dyke porphyrique fortement silicifié et séricitisé.

OSK-W-17-778 est un sondage intercalaire ciblant la zone CS1, qui a obtenu une teneur de 15,0 g/t Au sur 3,5 mètres. Le sondage est situé 57 mètres plus haut et plus à l’est que l’intersection obtenue dans le sondage OBM-15-560 (11,0 g/t Au sur 6,1 mètres; résultats déjà publiés). La zone contient entre 10 et 30 % de pyrite en filonnets, encaissée dans une andésite fortement silicifiée et séricitisée. Ce sondage a aussi recoupé un intervalle titrant 13,5 g/t Au sur 2,7 mètres dans une veine à texture crustiforme montrant plusieurs grains d’or visible, située dans l’éponte supérieure de la zone Caribou.

OSK-W-17-781 a obtenu une teneur de 15,3 g/t Au sur 2,0 mètres, dans une zone contenant de 5 à 10 % de pyrite en filonnets et des veinules à texture crustiforme, dans l’éponte inférieure d’une zone de cisaillement. Le sondage a aussi permis de prolonger la zone CS1 de 120 mètres vers le bas, dans l’axe de plongée, avec une valeur de 3,05 g/t Au sur 2,5 mètres dans une andésite lessivée contenant entre 5 et 10 % de pyrite en filonnets.

OSK-W-17-786 ciblait la continuité de la zone CS3 et a permis de prolonger la zone de 35 mètres de plus en profondeur, dans l’axe de plongée, avec un intervalle titrant 6,64 g/t Au sur 4,9 mètres. Cette intersection est située 30 mètres plus bas, dans l’axe de plongée, que l’intersection obtenue dans le sondage OSK-W-17-777 décrite ci-dessus. La minéralisation se compose de 5 à 10 % de pyrite en filonnets et disséminée, encaissée dans une andésite silicifiée et séricitisée.

OSK-W-17-789 est un sondage intercalaire ciblant la zone CS1. Il a recoupé un intervalle à 5,12 g/t Au sur 7,4 mètres dans un dyke porphyrique silicifié et séricitisé contenant 7 % de pyrite en filonnets. Ce nouvel intervalle est situé 60 mètres plus bas, dans l’axe de plongée, que l’intersection obtenue dans le sondage OSK-W-16-749 (12,7 g/t Au sur 5,4 mètres; résultats déjà publiés) et 60 mètres plus haut, dans l’axe de plongée, que l’intersection obtenue dans le sondage OSK-W-16-706 (8,65 g/t Au sur 3,0 mètres; résultats déjà publiés).

Forage dans le prolongement du couloir Caribou

OSK-W-17-787 confirme la présence de minéralisation à haute teneur en or dans le prolongement du couloir Caribou à 500 mètres de la zone principalevers l’est-nord-est. Le nouveau sondage a recoupé un intervalle titrant 7,21 g/t Au sur 6,5 mètres (incluant 24,1 g/t Au sur 1 mètre) dans une rhyolite silicifiée contenant entre 4 et 7 % de pyrite en filonnets et disséminée et des veines à texture crustiforme. Cet intervalle se trouve à 60 mètres au-dessus et à 100 mètres à l’est du sondage reporté précédemment OSK-W-16-755 (2,1 g/t Au sur 4,9 mètres) qui laissait présager le prolongement possible du couloir Caribou. Tous les résultats pour ce sondage n’ont pas encore été obtenus.

Personne qualifiée
Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Jean-Philippe Desrochers, Ph.D., géo., chef de projet principal sur le projet aurifère du Lac Windfall et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »).

Contrôle de la qualité et protocoles de présentation
L’épaisseur réelle des nouvelles intersections d’exploration sous Red Dog publiées dans le présent communiqué n’a pas encore été établie. D’autres travaux de forage sont planifiés dans le secteur immédiat et devraient permettre de déterminer l’épaisseur réelle. L’épaisseur réelle des intervalles pour les zones au-dessus de Red Dog est estimée à 65-80 % des longueurs présentées dans l’axe de forage. Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés, sauf indication contraire, et les intervalles calculés sont présentés sur une longueur d’au moins 2 mètres selon un seuil de coupure de 3 g/t Au. Tous les résultats d’analyse de carottes de forage de calibre NQ ont été obtenus soit par pyroanalyse avec tamisage métallique de la roche totale sur des fractions de 1 kilogramme ou par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique ou fini gravimétrique sur des fractions de 50 grammes aux laboratoires ALS de Val-d’Or (Québec) ou de Sudbury (Ontario). La méthode d’analyse par tamisage métallique sur une fraction de 1 kilogramme est privilégiée par le géologue lorsque l’échantillon contient de l’or grossier ou présente un pourcentage plus élevé de pyrite que les sections avoisinantes. Tous les échantillons ont aussi été analysés pour plusieurs éléments incluant l’argent, par la méthode Aqua Regia-ICP-AES aux laboratoires ALS. La conception du programme de forage, le programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie. Des échantillons de référence et des blancs sont insérés à tous les 20 échantillons dans le cadre du programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité par la Société et par le laboratoire. Environ 5 % des pulpes d’échantillons sont expédiés à d’autres laboratoires pour des analyses de vérification.

À propos du gîte aurifère du Lac Windfall
Le gîte aurifère du Lac Windfall est situé entre Val-d’Or et Chibougamau, dans la région de l’Abitibi au Québec (Canada). Les ressources minérales sont présentement estimées à 2 762 000 tonnes à 8,42 g/t Au (748 000 onces) dans la catégorie indiquée et à 3 512 000 tonnes à 7,62 g/t Au (860 000 onces) dans la catégorie présumée (tiré d’un rapport technique daté du 10 juin 2015, intitulé « Preliminary Economic Assessment of the Windfall Lake Gold Property, Quebec, Canada » avec une date d’effet au 28 avril 2015, préparé conformément au Règlement 43-101). Le gîte aurifère du Lac Windfall est actuellement l’un des projets à l’étape des ressources avec les plus hautes teneurs en or au Canada. La majeure partie de la minéralisation se trouve dans la zone Principale, orientée sud-ouest/nord-est et formée d’un empilement de lentilles minéralisées, qui mesure environ 600 mètres de large par au moins 1 400 mètres de long. Le gîte est bien défini de la surface jusqu’à une profondeur de 500 mètres et demeure ouvert latéralement et en profondeur. De la minéralisation a été identifiée à seulement 30 mètres sous la surface dans certains secteurs et jusqu’à 870 mètres de profondeur dans d’autres secteurs; il existe donc un grand potentiel d’étendre la zone de minéralisation connue vers la surface et en profondeur dans l’axe de plongée.

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans le secteur avoisinant d’Urban-Barry (82 400 hectares), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord de l’Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs
Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur l’importance des nouveaux résultats du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall; l’ajout de cinq nouvelles foreuses d’ici la fin du mois; l’importance des résultats d’analyse présentés dans le présent communiqué de presse; le type de forage inclus dans le programme de forage (du forage de définition au-dessus de Red Dog, du forage d’expansion au-dessus et en dessous de Red Dog, du forage d’expansion au nord-est du gîte principal, et du forage d’exploration dans le secteur immédiat du gîte et sur l’ensemble du projet Urban-Barry); la minéralisation potentielle; la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d’une façon économique; la capacité de réaliser toute activité d’exploration proposée et les résultats de ces activités; la continuité ou l’extension de toute minéralisation; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation dans le projet aurifère du Lac Windfall; la capacité d’obtenir les autorisations requises et de clôturer les transactions selon les modalités annoncées; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Les titres offerts dans le cadre des financements de la Société annoncés le 6 février 2017 n’ont pas été enregistrés conformément à la Securities Act of 1933 des États-Unis, avec ses modifications successives, et ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis en l’absence d’enregistrement ou des dispenses applicables d’enregistrement. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat des titres dans un état où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale, et aucune vente ne s’y déroulera.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, président et chef de la direction
Téléphone : (416) 363-8653

Minière Osisko signe une lettre d’intention exécutoire pour un vaste portefeuille de propriétés près de Lebel-Sur-Quévillon, au Québec

(Montréal, le 15 mars 2017) Minière Osisko inc. (OSK : TSX, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer la signature d’une lettre d’intention exécutoire avec Restructuration Deloitte (« Deloitte »), agissant comme syndic de faillite pour Minéraux Maudore ltée, pour acquérir un portefeuille de propriétés additionnel dans le secteur de Lebel-sur-Quévillon au Québec, en contrepartie d’un versement de 1 000 000 $ en espèces et de l’émission de 100 000 actions de la Société, assujettie à l’approbation de la Bourse de croissance de Toronto. L’achat, une fois finalisé sous forme d’un accord de vente, ajoutera 1 205 claims à l’acquisition par désignation sur carte récemment annoncée dans le même secteur (voir le communiqué du 6 mars 2017). Par conséquent, Osisko détiendra un portefeuille de 4 150 claims au total, couvrant une superficie de 216 000 hectares (2 160 kilomètres carrés) (le « projet Quévillon »).

Le projet Quévillon comprend approximativement trente indices aurifères connus ainsi que le gîte d’or historique Osbell, lequel est situé à 17 kilomètres au nord-ouest de la ville de Lebel-sur-Quévillon et à 112 kilomètres à l’ouest du gîte d’or du Lac Windfall. Le gîte Osbell a été l’objet d’importants programmes de forage historiques au cours des quinze dernières années et sera la cible de nouveaux forages et d’une réévaluation des ressources par Osisko.

« L’acquisition de cette nouvelle propriété dans le secteur de Quévillon consolide notre position à l’ouest de Windfall et de l’actuelle propriété Urban-Barry, avec un portefeuille de propriétés dans la région couvrant plus de 3 000 kilomètres carrés. En outre, nous obtenons une nouvelle cible aurifère à fort potentiel dans le secteur immédiat du gîte historique Osbell, » déclare John Burzynski, président et chef de la direction d’Osisko.

Personne qualifiée

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé par M. Robert Wares, géo., vice-président à la direction, Exploration et développement des ressources de Minière Osisko inc. et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers.

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans le secteur avoisinant d’Urban-Barry (82 400 hectares), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord de l’Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 200 millions de dollars en trésorerie et en placements.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs
Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent, entre autres, les risques associés à la nature exécutoire de la lettre d’intention avec Deloitte, en agissant comme syndic de faillite pour Minéraux Maudore ltée; le moment et la capacité, le cas échéant, d’Osisko d’acquérir l’ensemble de propriétés additionnelles dans le secteur de Lebel-sur-Quévillon au Québec; le moment et la capacité, le cas échéant, d’obtenir l’approbation de la Bourse de croissance de Toronto pour l’émission de 100 000 actions de la Société; le potentiel, si existant, du projet Quévillon; le portefeuille de propriétés d’Osisko dans la région, y compris le projet Quévillon; le projet Quévillon en tant que cible aurifère à fort potentiel dans le secteur immédiat du gîte historique Osbell; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation de la Société dans des propriétés au Québec; la capacité d’obtenir les autorisations requises et de clôturer les transactions selon les modalités annoncées; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, président et chef de la direction
Téléphone : (416) 363-8653

 

Osisko Obtient 10,9 g/t Au Sur 3,9 Mètres En Forage À Garrison

(Montréal, le 15 mars 2017) Minière Osisko inc. (OSK : TSX, « Osisko » ou la « Société ») a le plaisir d’annoncer de nouveaux résultats issus du programme de forage en cours sur son projet aurifère Garrison, détenu à 100 % par la Société et situé dans le canton de Garrison en Ontario. Le programme de forage de 35 000 mètres en cours à Garrison a pour but de poursuivre la vérification des zones aurifères connues Garrcon, Jonpol et 903. Le présent communiqué porte sur les résultats d’analyse significatifs issus de dix nouveaux sondages, qui sont présentés plus en détail dans le tableau ci-dessous.

Les nouveaux résultats significatifs comprennent des teneurs de 10,9 g/t Au sur 3,9 mètres dans le sondage OSK-G17-331, de 13,8 g/t Au sur 2,0 mètres dans le sondage OSK-G17-324, de 1,07 g/t Au sur 32,4 mètres dans le sondage OSK-G17-328 et de 1,38 g/t Au sur 26,0 mètres dans le sondage OSK-G16-317.

Les nouveaux résultats démontrent le potentiel d’augmenter l’étendue de minéralisation connue dans la zone 903 et de prolonger latéralement la zone Garrcon vers l’ouest. Le programme de forage 2017, présentement en cours, permettra de suivre les extensions des zones minéralisées Garrcon, Jonpol et 903.

Des cartes et des sections montrant l’emplacement des sondages et les résultats d’analyse complets sont disponibles à l’adresse : www.miniereosisko.com.  

Sondage De
(m)
À
(m)
Intervalle
(m)
Au (g/t)
non
coupé
Au (g/t)
coupé à
30 g/t
Zone
OSK-G16-317 54,0 80,0 26,0 1,38   Garrcon
OSK-G17-317A 689,5 691,5 2,0 4,6   Garrcon
  788,0 790,0 2,0 6,4   Garrcon
OSK-G17-331 588,6 592,5 3,9 10,9 2,8 Garrcon
incluant 588,6 589,10 0,5 77,2 15,0 Garrcon
OSK-G17-324 398,0 400,0 2,0 13,8   903
OSK-G17-328 259,7 292,1 32,4 1,07   903
OSK-G17-332 85,0 102,0 17,0 1,09   903

Remarque :   L’épaisseur réelle est estimée à 65-80 % des longueurs présentées dans l’axe de forage. Voir la section « Contrôle de la qualité » ci-dessous.

Sondage Azimut
(°)
Pendage
(°)
Longueur
(m)
UTM E UTM N Section
OSK-G16-317 0 -90 639 578529 5373835 1350W
OSK-G17-317A 0 -90 361 578529 5373835 1350W
OSK-G16-321 340 -55 570 577068 5373010 3000W
OSK-G17-324 340 -50 468 576859 5372999 3200W
OSK-G17-327 340 -45 289 577336 5373162 2700W
OSK-G17-328 340 -50 477 577133 5373138 2900W
OSK-G17-330 340 -45 306 576830 5373091 3200W
OSK-G17-331 340 -45 819 577840 5373240 2200W
OSK-G17-332 340 -50 339 577396 5373291 2600W
OSK-G17-335 340 -45 354 577242 5373128 2800W
OSK-G17-342 340 -45 204 577286 5373303 2700W

OSK-G16-317 est un sondage vertical réalisé à 100 mètres à l’ouest du sondage OSK-G16-209X, dans la zone Garrcon Deep. Le sondage dans le dépôt Garrcon a recoupé une minéralisation à faible profondeur titrant en moyenne 1,38 g/t Au sur 26,0 mètres. Le sondage OSK-G17-317A, une déviation du sondage OSK-G16-317, a recoupé la zone ciblée, incluant 4,6 g/t Au sur 2,0 mètres et 6,4 g/t Au sur 2,0 mètres

OSK-G17-331, foré à travers la zone de faille de Destor-Porcupine, a recoupé la zone 903 puis, le long de l’éponte supérieure de la zone de faille, l’extension ouest de la zone Garrcon, incluant un intervalle à une teneur moyenne de 10,9 g/t Au sur 3,9 mètres. Ceci correspond à un prolongement de 650 mètres vers l’ouest du secteur de la zone Garrcon où des ressources sont définies. D’autres sondages sont planifiés pour suivre ces nouveaux résultats potentiellement significatifs. La minéralisation dans le sondage possède les mêmes caractéristiques que la zone Garrcon, avec des secteurs fortement silicifiés et altérés dans les métasédiments du Timiskaming.

OSK-G17-324 ciblait le prolongement vers l’ouest de la zone 903 et a recoupé 13,8 g/t Au sur 2,0 mètres dans une syénite. Ce sondage se situe à 500 mètres à l’ouest des résultats précédemment publiés pour le sondage OSK-G17-326 (16,7 g/t Au sur 16,4 mètres).

OSK-G17-328 a été foré dans la section centrale de la zone 903 et a recoupé un intervalle titrant en moyenne 1,07 g/t Au sur 32,4 mètres dans une syénite altérée.

OSK-G17-332 a été foré dans la section centrale de la zone 903 et a recoupé une minéralisation aurifère à faible profondeur titrant en moyenne 1,09 g/t Au sur 17,0 mètres.

OSK-G17-321, 327, 330, 335 et 342 n’ont pas obtenu de résultats significatifs.

Personne qualifiée
Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Greg Matheson, P.Geo., chef de projet pour le projet aurifère Garrison et personne qualifiée en vertu du Règlement 43-101 sur l’information concernant les projets miniers (le « Règlement 43-101 »).

Contrôle de la qualité
L’épaisseur réelle des nouvelles intersections d’exploration publiées dans le présent communiqué n’a pas encore été établie. D’autres travaux de forage sont planifiés dans le secteur immédiat et devraient permettre de déterminer l’épaisseur réelle. Les résultats d’analyse n’ont pas été coupés, sauf indication contraire, et les intervalles calculés sont présentés sur une longueur d’au moins 2 mètres selon un seuil de coupure de 3 g/t Au. Tous les résultats d’analyse de carottes de forage de calibre HQ ont été obtenus soit par pyroanalyse avec tamisage métallique de la roche totale ou par pyroanalyse standard avec fini par absorption atomique sur des fractions de 30 grammes aux laboratoires de SGS Minerals Services à Cochrane (Ontario). La méthode d’analyse par tamisage métallique de la roche totale est privilégiée par le géologue lorsque l’échantillon contient de l’or grossier ou pour tout échantillon analysé par pyroanalyse qui présente une teneur supérieure à 4 g/t. La conception du programme de forage, le programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité et l’interprétation des résultats sont effectués par des personnes qualifiées appliquant un programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité conforme au Règlement 43-101 et aux meilleures pratiques de l’industrie. Des échantillons de référence et des blancs sont insérés à tous les 20 échantillons dans le cadre du programme d’assurance-qualité/contrôle de la qualité par la Société et par le laboratoire. Environ 5 % des pulpes d’échantillons sont expédiés à d’autres laboratoires pour des analyses de vérification.

À propos du projet Garrison
Le projet Garrison est constitué de 214 claims miniers, 25 baux miniers et 87 claims conférés par lettres patentes, couvrant une superficie totale d’environ 8 000 hectares.
Des estimations de ressources pour les deux zones, Garrcon et Jonpol, sont décrites dans un rapport technique préparé conformément au Règlement 43-101 par un détenteur antérieur, Northern Gold Mining Inc. (intitulé « Technical Report on the Golden Bear Project – Garrison Property: Larder Lake Mining Division – Garrison Township, Ontario, Canada ») daté du 30 décembre 2013 avec une date d’effet au 30 décembre 2013 (le « rapport technique Garrison »). Le rapport technique Garrison a été préparé par A.C.A. Howe International Limited pour Northern Gold Mining Inc. (une filiale à part entière d’Osisko) et est disponible sur le site web d’Osisko à l’adresse www.miniereosisko.com et sur SEDAR sous le profil de l’émetteur de Northern Gold Mining Inc. à l’adresse www.sedar.com.

Les estimations de ressources ont été effectuées par A.C.A. Howe International Limited conformément aux normes de l’ICM. Les estimations pour la zone Garrcon font état de 15,1 millions de tonnes à une teneur moyenne de 1,07 g/t Au (521 000 oz) en ressources mesurées, 14,1 millions de tonnes à une teneur moyenne de 1,16 g/t Au (526 000 oz) en ressources indiquées, et 1,7 million de tonnes à une teneur moyenne de 0,72 g/t Au (39 000 oz) en ressources présumées. Des ressources souterraines potentielles de 5,1 millions de tonnes à une teneur moyenne de 3,49 g/t Au (577 000 oz) dans la catégorie présumée ont aussi été définies. Les ressources ont été présentées selon un seuil de coupure de 0,4 g/t Au pour le matériel exploitable par fosse et de 1,5 g/t pour le matériel exploitable par des méthodes en vrac souterraines, en tenant compte d’un prix de l’or à 1 250 $ US/oz.
À la zone Jonpol, les ressources ont été estimées à 0,87 million de tonnes à une teneur moyenne de 5,34 g/t Au (150 000 oz) dans la catégorie indiquée, et 1,07 million de tonnes à une teneur moyenne de 5,56 g/t Au (192 000 oz) en ressources présumées. Les ressources ont été présentées selon un seuil de coupure de 3,0 g/t Au en supposant un scénario d’extraction souterraine et en tenant compte d’un prix de l’or à 1 250 $ US/oz.

Le lecteur est mis en garde que les ressources présumées comportent une grande part d’incertitude quant à leur existence et à savoir si elles pourront être exploitées économiquement. L’on ne doit pas supposer que des ressources présumées seront éventuellement converties, en tout ou en partie, à une catégorie supérieure. Les ressources minérales ne sont pas des réserves minérales puisque leur viabilité économique n’a pas été démontrée.

Zone Garrcon
La zone Garrcon plonge faiblement vers l’est, dans l’éponte inférieure de la zone de faille de Porcupine-Destor; la majeure partie des ressources se trouve dans la partie ouest de la zone, où les données de forage sont plus denses. La zone minéralisée est exposée en surface et pourrait potentiellement être exploitée dans une fosse à ciel ouvert; le ratio de découverture global est estimé à 1,8:1. Il existe un potentiel additionnel pour des ressources souterraines sous la fosse et dans l’axe de plongée vers l’est de la zone, qui demeure ouverte à l’exploration latéralement et dans l’axe de pendage.

Le puits Garrcon a été foncé en 1935 et 1936 par la société Consolidated Mining and Smelting Co. of Canada (« Cominco ») et les zones Shaft et Sud ont été vérifiées pour la présence de minéralisation à haute teneur en or. Cominco a excavé environ 1 430 mètres de galeries et de travers-bancs pour exploiter des filons souterrains. Des travaux de forage au diamant réalisés par Cominco et Minerais Lac Ltée vers le milieu et la fin des années 1980 ont permis d’identifier de la minéralisation à basse teneur sur de vastes étendues. En 2006-2007, ValGold Resources Ltd a réalisé un nouveau programme de forage en vue de confirmer la présence de ces zones. De 2009 à 2013, Northern Gold Mining Inc. a complété 97 000 mètres de forage au diamant, ce qui a permis de délimiter les ressources actuelles.

En 2014, Northern Gold Mining Inc. a obtenu un permis d’exploitation minière provisoire lui permettant d’extraire jusqu’à 150 000 tonnes. Northern Gold Mining Inc. a extrait 73 534 tonnes sèches qui ont été traitées à l’usine Holt située à proximité, où 3 516,3 oz d’or ont été récupérées à partir d’un matériel d’alimentation à 1,55 g/t, pour un taux de récupération de 95,9 %. Le permis d’exploitation provisoire est toujours valide.
Zone Jonpol

La zone Jonpol est situé le long de la zone de faille Munro, une faille subsidiaire orientée vers l’ouest et enracinée du côté nord de la faille de Porcupine-Destor. Encaissée dans une zone de cisaillement de quelques dizaines de mètres de large dans des volcanites mafiques altérées, la zone se compose de quatre zones minéralisées à haute teneur en or (JP, JD, RP et Est) réparties sur une distance latérale de 1,7 kilomètre. La minéralisation aurifère est encaissée dans des veines de quartz-carbonates, dans des roches mafiques et ultramafiques, et est associée à une altération intense en albite et/ou séricite avec de la minéralisation en pyrite.

En 1997, un échantillon en vrac de 49 087 tonnes a été extrait dans la partie centrale de la zone JP par Hillsborough Resources Limited. Le minerai présentait une teneur moyenne de 6,7 g/t et le traitement a produit 9 476 onces Au. De 1985 à 2013, plus de 130 000 mètres de forage ont été complétés sur la propriété par les détenteurs antérieurs. Des travaux de développement ont été effectués dans la zone JP, notamment le creusage d’un puits de 184 mètres et l’excavation d’une rampe jusqu’au niveau 150 mètres, ainsi que des travaux d’abattage sur six sous-niveaux. Les infrastructures au site Jonpol ont fait l’objet de travaux de réhabilitation vers la fin des années 1990 et le site a été fermé en 2001, mais la rampe et le puits ont été préservés.

À propos de Minière Osisko inc.
Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans le secteur avoisinant d’Urban-Barry (82 400 hectares), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les zones Garrcon et Jonpol sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord de l’Ontario. Osisko demeure bien financée puisqu’elle dispose d’environ 190 millions de dollars en trésorerie et en placements en actions.

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs
Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur le programme de forage en cours sur le projet aurifère Garrison; les résultats du programme de forage actuel de 35 000 mètres; l’importance des nouveaux résultats de forage présentés dans ce communiqué; la possibilité que les nouveaux résultats de forage puissent démontrer le potentiel d’expansion des zones minéralisées déjà définies sur le projet Garrison, soit les zones Garrcon, Jonpol et 903; l’envergure du programme de forage 2017; le fait que le programme de forage 2017 suivra les nouvelles extensions des zones minéralisées afin de mieux définir l’envergure de la minéralisation sur le projet Garrison; la minéralisation potentielle; la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d’une façon économique; la capacité de réaliser toute activité d’exploration proposée et les résultats de ces activités; la continuité ou l’extension de toute minéralisation; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futurs explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation de la Société dans des propriétés; la capacité d’obtenir les autorisations requises et de clôturer les transactions selon les modalités annoncées; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, président et chef de la direction
Téléphone : (416) 363-8653

Minière Osisko Annonce Une Acquisition Majeure De Propriétés Minières Dans Le Secteur De Lebel-Sur-Quevillon Au Québec

(Montréal, le 6 Mars 2017). Minière Osisko Inc. (OSK:TSX, « Osisko » ou la « Corporation ») est heureuse d’annoncer l’acquisition d’une position de terrain significative dans le secteur de Lebel-sur-Quévillon dans la ceinture de roches vertes de l’Abitibi.  L’ensemble des propriétés comprend 2942 claims qui couvrent un secteur de 157,000 hectares (157 sq. km). Les propriétés minières ont été acquises par désignation sur carte et sont situées à environ 110 kilomètres à l’ouest du projet aurifère de Windfall.

Les propriétés du secteur de Quévillon couvrent des roches volcaniques et sédimentaires archéennes qui contiennent de nombreux indices aurifères et des intrusions porphyriques qui font partie de la stratégie d’exploration de la compagnie.

« L’acquisition des claims dans le secteur de Quévillon, à l’ouest de Windfall, renforce notre présence dans la région et confirme notre stratégie de contrôler de grands secteurs de l’Abitibi où nous croyons que Osisko va débloquer le potentiel d’exploration et développer les prochaines mines d’or canadiennes » a mentionné John Burzynski, Président et Chef de la Direction.

Personne Qualifiée

Le contenu scientifique et technique du présent communiqué a été révisé, préparé et approuvé par M. Mathieu Savard, Geo. Vice-Président de l’Exploration au Québec pour Minière Osisko Mining.

À Propos de Minière Osisko Inc.

Osisko est une société d’exploration minière axée sur l’acquisition, l’exploration et la mise en valeur de propriétés de ressources de métaux précieux au Canada. Osisko détient 100 % du gîte aurifère à haute teneur du Lac Windfall, situé entre les villes de Val-d’Or et Chibougamau au Québec, ainsi qu’une participation indivise de 100 % dans un important groupe de claims dans le secteur avoisinant d’Urban-Barry (82 400 hectares), en plus d’une participation de 100 % dans le projet Marban, situé au cœur du prolifique district minier aurifère de l’Abitibi au Québec. Osisko détient aussi des propriétés dans le district minier de Larder Lake, dans le nord-est de l’Ontario, qui couvrent notamment les gîtes Jonpol et Garrcon sur la propriété Garrison, l’ancienne mine Buffonta et la propriété minière Gold Pike. La Société détient aussi des participations et des options visant plusieurs autres propriétés dans le nord de l’Ontario. Osisko demeure bien financée avec environ 200 millions de dollars en trésorerie et en placements

Mise en garde à l’égard des renseignements prospectifs

Le présent communiqué contient des « renseignements prospectifs » au sens attribué à ce terme par les lois canadiennes applicables sur les valeurs mobilières, qui sont basés sur les attentes, les estimations, les projections et les interprétations en date du présent communiqué. Les renseignements dans le présent communiqué portant sur l’importance des nouveaux résultats du programme de forage en cours sur le projet aurifère du Lac Windfall; l’ajout de cinq nouvelles foreuses d’ici la fin du mois; l’importance des résultats d’analyse présentés dans le présent communiqué de presse; le type de forage inclus dans le programme de forage (du forage de définition au-dessus de Red Dog, du forage d’expansion au-dessus et en dessous de Red Dog, du forage d’expansion au nord-est du gîte principal, et du forage d’exploration dans le secteur immédiat du gîte et sur l’ensemble du projet Urban-Barry); la minéralisation potentielle; la capacité de mettre en valeur toute minéralisation d’une façon économique; la capacité de réaliser toute activité d’exploration proposée et les résultats de ces activités; la continuité ou l’extension de toute minéralisation; ainsi que tout autre renseignement dans les présentes qui n’est pas un fait historique, pourraient constituer des « renseignements prospectifs ». Tout énoncé qui implique des discussions à l’égard de prévisions, d’attentes, d’interprétations, d’opinions, de plans, de projections, d’objectifs, d’hypothèses, d’événements ou de rendements futurs (utilisant souvent, mais pas forcément, des expressions comme « s’attend » ou « ne s’attend pas », « est prévu », « interprété », « de l’avis de la direction », « anticipe » ou « n’anticipe pas », « planifie », « budget », « échéancier », « prévisions », « estime », « est d’avis », « a l’intention », ou des variations de ces expressions ou des énoncés indiquant que certaines actions, certains événements ou certains résultats « pourraient » ou « devraient » se produire, « se produiront » ou « seront atteints ») n’est pas un énoncé de faits historiques et pourrait constituer des renseignements prospectifs et a pour but d’identifier des renseignements prospectifs. Ces renseignements prospectifs reposent sur des hypothèses raisonnables et des estimations faites par la direction d’Osisko au moment où elles ont été formulées, mais impliquent des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels, le rendement ou les réalisations d’Osisko soient sensiblement différents des résultats estimés ou attendus, du rendement ou des réalisations futures explicitement ou implicitement indiqués par de tels renseignements prospectifs. Ces facteurs comprennent notamment les risques associés à la capacité des activités d’exploration (incluant les résultats de forage) de prédire la minéralisation avec exactitude; les erreurs dans la modélisation géologique de la direction; la capacité d’Osisko de réaliser d’autres activités d’exploration incluant du forage; la participation dans le projet aurifère du Lac Windfall; la capacité d’obtenir les autorisations requises et de clôturer les transactions selon les modalités annoncées; les résultats des activités d’exploration; les risques liés aux activités minières; la conjoncture économique mondiale; les prix des métaux; la dilution; les risques environnementaux; et les actions communautaires et non gouvernementales. Bien que les renseignements prospectifs contenus dans le présent communiqué soient basés sur des hypothèses considérées raisonnables de l’avis de la direction au moment de leur publication, Osisko ne peut garantir aux actionnaires et aux acheteurs éventuels de titres de la Société que les résultats réels seront conformes aux renseignements prospectifs, puisqu’il pourrait y avoir d’autres facteurs qui auraient pour effet que les résultats ne soient pas tels qu’anticipés, estimés ou prévus, et ni Osisko ni aucune autre personne n’assume la responsabilité pour la précision ou le caractère exhaustif des renseignements prospectifs. Osisko n’entreprend et n’assume aucune obligation d’actualiser ou de réviser tout énoncé prospectif ou tout renseignement prospectif contenu dans les présentes en vue de refléter de nouveaux événements ou de nouvelles circonstances, sauf si requis par la loi.

Les titres offerts dans le cadre des financements de la Société annoncés le 6 février 2017 n’ont pas été enregistrés conformément à la Securities Act of 1933 des États-Unis, avec ses modifications successives, et ne peuvent être offerts ni vendus aux États-Unis en l’absence d’enregistrement ou des dispenses applicables d’enregistrement. Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ni la sollicitation d’une offre d’achat des titres dans un état où une telle offre, sollicitation ou vente serait illégale, et aucune vente ne s’y déroulera.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :
John Burzynski, Président et Chef de la Direction
Téléphone: (416) 363-8653